abricot

L’abricot en bref…

Production française en 2012 : 160 900 tonnes

Bassins de production : Rhône-Alpes, PACA et Languedoc-Roussillon

Disponibilité : de juin à août
Pleine saison : juillet
Prix moyen en 2012 : 2,5 € / kg
Consommation en 2012 : 3,8 kg par ménage acheteur
Nutrition : 100 g d’abricots représentent 49,1 kcal

1 Source : Agreste
2 Source : Kantar Worldpanel
3 Sources : INSEE (un ménage est composé de 2,3 personnes), Kantar Worldpanel
4 Source : Ciqual 2012

A lire aussi : bienfaits et vertus de l’abricot pour la santé

Abricot, Côté Culture

La culture des abricotiers, qui peuvent atteindre 6 m de hauteur, requiert patience et savoir-faire. En dehors des zones géographiques spécifiques à la culture de chaque variété, leur production est pratiquement impossible. Les variétés Bergeron et Orangé de Provence sont les plus cultivées en France. Elles ont toutes deux une forme allongée mais leur couleur diffère : alors que la variété Bergeron présente un orange uniforme, l’Orangé de Provence est ponctuée de rouge. Quant aux petits abricots ronds de cou-leur orange et tachetés de rouge, il s’agit de la variété Rouge du Roussillon.

La multiplication des abricotiers se fait par greffage sur des pruniers et des amandiers dès la fin juillet, ou sur des abricotiers et des pêchers fin août.

En février vient le temps de la floraison, un passage délicat car les fleurs ne supportent pas les fluctuations climatologiques qui accompagnent parfois la fin de l’hiver. Les fleurs sont ensuite fécondées par leur propre pollen ou par celui d’une fleur du même arbre afin de produire le fruit : l’abricotier est ainsi autofertile.

L’entretien estival de l’arbre (taille et éclaircissage) peut favoriser le développement des fruits, que l’on récolte à maturité à partir de mi-juin.

Un peu d’histoire

L’abricotier est originaire d’Arménie mais c’est de Chine, via la route de la soie, qu’il arrive en Europe. Grâce aux arbres plantés dans les jardins de Versailles, la France sous Louis XIV prend goût à l’abricot. La culture de ce fruit ne se développera pourtant qu’à partir du siècle suivant.

Aujourd’hui, les variétés cultivées en France sont multiples et le plus souvent attachées à une région.

Abricot, Côté Cuisine

Notre choix se portera sur des fruits mûrs à la chair fondante et sucrée. Leur couleur orangée garantit la maturité. Attention cependant, certains fruits peuvent présenter une touche de rouge qui n’est pas nécessairement signe d’un produit parfaitement mûr. Cette coloration, appelée « blush », peut apparaître bien avant le temps de la récolte.

Pour une consommation nature à la croque, compter 3 abricots par personne. Un bon kilo d’abricots permet de faire une tarte pour 6 à 8 personnes ou 1 litre de sorbet.

A lire aussi : bienfaits et vertus de l’abricot pour la santé

Conservation des abricots

Les abricots doivent être consommés rapidement après l’achat. Ils peuvent être conservés quelques jours dans le bac du réfrigérateur ou à l’air libre.

Dans le premier cas, il est bon de les sortir à température ambiante peu de temps avant de les servir pour qu’ils retrouvent toutes leurs saveurs.

Préparation des abricots

Cru ou cuit, l’abricot s’apprête selon les goûts et les envies. Les traditionnelles tartes ou confitures cèdent aujourd’hui le pas à des préparations plus osées. L’abricot se cuisine aussi bien en soupes, sorbets, coulis ou flans. Il se décline à l’infini et fait désormais le pari audacieux de relever les plats salés. Poêlé, l’abricot accompagne ainsi parfaitement viandes blanches et volailles. Il s’associe également à l’agneau ou au riz.

Autant de déclinaisons qui font de l’abricot le roi des assiettes estivales et des pauses gourmandes. Nature, il se déguste facilement pour un goûter léger et savoureux.

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire
  • sakki a écrit le 13 juillet 2016 à 12 h 38 min

    bonjour , pouvez vous me dire si il existe une varieté d abricotier nain ? et laquelle

    merçi a vous bien cordialement

  • bernard veronique a écrit le 18 avril 2016 à 11 h 55 min

    mon jeune abricotier fait de la gomme et le bout de certaine de ces branches sont comme brulée.les traitements du commerce sont très dangereux à manipuler quelle alternative ai-je?

  • margarine a écrit le 20 août 2013 à 15 h 34 min

    très intéressant cet article mais toutes les variétés représentent-elles le même niveau de kilo calories cette info m’aurait bien plus
    bonne journée

  • paul a écrit le 26 juin 2013 à 11 h 36 min

    je rafolle aussi des abricots merci pour cet article fort intéressant avec des données sur l’abricot que je ne connaissais pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *