Le bouturage : principe général

bouture bouturage

Le bouturage est une méthode de multiplication végétative très simple que certaines plantes tolèrent parfaitement.

C’est également l’avantage de retrouver exactement la même planteque celle que vous aimez !

Parmi les espèces les plus facilement bouturables, on retrouve le saule, l’olivier, le poirier, le pommier, le figuier ou encore la vigne.

Place à la technique: Voici les conseils nécessaires à la bonne réalisation du bouturage :

Technique de bouturage

Le bouturage classique => Cette pratique concerne la plupart des plantes.

  • Choisissez une bouture saine, sans insecte, sans fleur et prolifère.
  • Coupez le rameau de 10-15 cm avec un sécateur très propre (désinfecté) afin de ne pas contaminer la bouture.
  • Supprimez les feuilles et les pousses latérales sur la partie qui ira en terre.
  • Plongez éventuellement la base dans une poudre d’hormone vendue en jardinerie.
  • Plantez la bouture dans un terreau spécial bouturage ou un mélange de tourbe blonde et de sable.
  • Arrosez généreusement.
  • Maintenez un bon niveau d’humidité jusqu’à la mise en place

Quand pratiquer le bouturage ?

Mai-juin
Le bouturage sur tige => tiges de l’année: chrysanthèmes, anthémis, oeillets, millepertuis, etc…

Juillet-août
Le bouturage semi-aoûté => La base est dure et la pointe encore tendre: Géraniums, fuchsia, arbustes persistants.

Octobre-novembre
Le bouturage à bois sec => bois dur: Arbres et arbustes caducs.

Le bouturage des feuilles => Certaines espèces comme les bégonias et saintpaulias ainsi que la majorité des plantes d’intérieur nécessitent cette méthode particulière.

bouturageParmi les principales espèces à bouturer et, quelle que soit la technique, nous retrouvons :

camélia, rhododendron, buddleia, cognassier du japon, forsythia, lavatère, fuchsia, chèvrefeuille, lilas, ceanothe, spirée, weigelia, hibiscus, aster, dahlias, lantana, capucine, clématite, glycine, troène, cyprès, laurier-rose, etc…

A lire également sur le bouturage


© alikaj2582