bouture bouturage

Le bouturage est une méthode de multiplication végétative très simple que certaines plantes tolèrent parfaitement.

C’est également l’avantage de retrouver exactement la même planteque celle que vous aimez !

Parmi les espèces les plus facilement bouturables, on retrouve le saule, l’olivier, le poirier, le pommier, le figuier ou encore la vigne.

Place à la technique: Voici les conseils nécessaires à la bonne réalisation du bouturage :

Technique de bouturage

Le bouturage classique => Cette pratique concerne la plupart des plantes.

  • Choisissez une bouture saine, sans insecte, sans fleur et prolifère.
  • Coupez le rameau de 10-15 cm avec un sécateur très propre (désinfecté) afin de ne pas contaminer la bouture.
  • Supprimez les feuilles et les pousses latérales sur la partie qui ira en terre.
  • Plongez éventuellement la base dans une poudre d’hormone vendue en jardinerie.
  • Plantez la bouture dans un terreau spécial bouturage ou un mélange de tourbe blonde et de sable.
  • Arrosez généreusement.
  • Maintenez un bon niveau d’humidité jusqu’à la mise en place

Quand pratiquer le bouturage ?

Mai-juin
Le bouturage sur tige => tiges de l’année: chrysanthèmes, anthémis, oeillets, millepertuis, etc…

Juillet-août
Le bouturage semi-aoûté => La base est dure et la pointe encore tendre: Géraniums, fuchsia, arbustes persistants.

Octobre-novembre
Le bouturage à bois sec => bois dur: Arbres et arbustes caducs.

Le bouturage des feuilles => Certaines espèces comme les bégonias et saintpaulias ainsi que la majorité des plantes d’intérieur nécessitent cette méthode particulière.

bouturageParmi les principales espèces à bouturer et, quelle que soit la technique, nous retrouvons :

camélia, rhododendron, buddleia, cognassier du japon, forsythia, lavatère, fuchsia, chèvrefeuille, lilas, ceanothe, spirée, weigelia, hibiscus, aster, dahlias, lantana, capucine, clématite, glycine, troène, cyprès, laurier-rose, etc…

A lire également sur le bouturage


© alikaj2582