Prunier : comment avoir de belles prunes

Le prunier, magnifique du printemps à l'automne, offre des récoltes abondantes de prunes. Plantation, entretien et taille, conseils pour eviter les maladies

Recevez tous les conseils en jardinage directement dans votre boîte mail


Vous avez aimé Jardiner Malin, partagez avec vos amis

prunier

Le prunier, magnifique du printemps à l’automne, offre des récoltes abondantes de prunes.

La plantation, l’entretien et la taille sont importants pour éviter les maladies et assurer un bon développement à votre prunier.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Prunus domestica
Famille : Rosacées
Type : Arbre fruitier

Hauteur
: 5 à 6 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Assez riche

Feuillage
: Caduc
Floraison : Mars-avril
Récolte : Juillet à septembre



Plantation du prunier :

Préférez une plantation à l’automne ou au printemps mais en évitant toujours les périodes de gel.

Rappelons que pour tous les fruitiers, la meilleure période de plantation est l’automne car c’est à cette période que les conditions de reprise au printemps seront les meilleures.

  • Le prunier aime les situations plutôt ensoleillées pour donner de bonnes prunes
  • Prévoyez que votre prunier atteindra sa taille adulte d’ici quelques années et qu’il aura donc besoin de place pour se développer.
  • Durant les premières semaines, arrosez régulièrement à condition qu’il ne gèle pas.
  • Préférez donc un arrosage durant la journée car les nuit sont souvent beaucoup plus fraîches.
  • Pour assurer un bon développement à votre prunier, consultez nos conseils de plantation.

Taille du prunier :

Chez le prunier, la taille vise tout autant à entretenir votre arbre qu’à améliorer la récolte des prunes.

Principe général de taille :

Il est recommandé de tailler le strict nécessaire car les pruniers deviennent sensibles à tous types de blessures et donc de maladies.

Après chaque intervention, appliquez donc un mastic de cicatrisation du type goudron de Norvège afin de le protéger des champignons et autre maladie.

Taille de formation du prunier :

Vous pouvez néanmoins pratiquer une taille de formation la première année afin de former la charpente de l’arbre.

  • La taille de formation a lieu en hiver mais hors période de gel.
  • Pour cela, taillez votre arbre de manière à obtenir 3 ou 4 branches principales orientées vers l’extérieur.
  • Comme tous les arbres à noyau et notamment le cerisier, la taille s’effectue à la fin de l’été ou au début de l’automne.

Après la récolte des prunes :

Cette taille d’entretien a lieu tout au long de l’hiver, mais hors période de gel.

  • Une fois que vous aurez récolté les prunes, supprimez le bois mort et les branches fragiles.
  • Retirez les fruits qui sont restés sur l’arbre, souvent malades, et détruisez les.
  • Enfin, supprimez les rejets, c’est à dire les pousses qui se développent au pied de l’arbre. Ces rejets sont aussi appelés des gourmands et ils ne produisent rien.

Après la taille, un mastic de cicatrisation permet d’éviter aux champignons et maladies de s’infiltrer dans l’arbre.

Maladies et parasites qui touchent le prunier :

Le prunier, comme la plupart des arbres fruitiers est sujet à certaines maladies et attaques de parasites.

Ainsi, les pucerons restent le principal ennemi du prunier. Retrouvez comment lutter efficacement contre les pucerons.

En prévention, certains traitements bios comme la pulvérisation de purin d’orties ou de purin de prêle sont efficaces pour renforcer les défenses du prunier et éviter certains champignons.

Enfin, lorsque les champignons comme la pourriture des prunes (moniliose) ou la rouille, il existe des traitements adaptés.

Récolte et conservation des prunes :

prunierLa récolte des prunes a lieu durant l’été mais la période varie autant en fonction des variétés que du climat de votre région.

Lors de l’achat de votre prunier, opter pour un prunier adapté au climat de votre région, c’est l’assurance d’avoir une belle récolte, au bon moment.

Il est important de ne pas trop laisser murir la prune sur l’arbre car elles finissent par tomber et pourrir au sol.

  • Les prunes les plus précoces se récoltent au début de l’été. Parmi elles nous la Golden Japan, appréciée pour sa délicieuse chair jaune.
  • Les prunes semi-précoces se récoltent courant août. Parmi elles nous retrouvons la fameuse Reine-Claude ‘vraie’
  • Les prunes semi-tardives et tardives se récoltent à la fin de l’été. Parmi elles notons la variété Reine-Claude de Bavay

Conserver les prunes :

Malheureusement, il est difficile de garder les prunes très longtemps et c’est pourquoi il est recommandé des les consommer rapidement.

  • Pour augmenter légèrement la durée de conservation, conservez-les au frais au réfrigérateur.
  • Evitez de trop les manipuler et de les entasser car les prunes sont fraigiles.

A savoir sur le prunier :

prunierLe prunier est un arbre fruitier dont on utilise les fruits pour une consommation de prunes fraiches mais on aime aussi les utiliser pour faire des confitures, de la liqueur, des pâtisseries  ou encore des fruits secs comme le sont les pruneaux d’Agen.

Le prunier est aussi un arbre très ornemental car sa floraison est généreuse au début du printemps et son feuillage très intéressant jusqu’à la chute des feuilles

La fructification sera d’autant plus abondante si l’arbre est amendé en fumier à l’automne et fertilisé grâce à un engrais pour arbres fruitiers au printemps.

Quelle variété choisir pour avoir de belles prunes :

Le prunier, qu’il soit mirabelle, quetsche, valor, miraclaude ou encore Thames Cross donne des fruits charnus, riches en vitamine B et en calcium ainsi qu’en sels minéraux.

 

On distingue les mirabelles par leur couleur jaunes orangées des quetsches dont la couleur est bleue. Ce sont ces variétés que l’on aime cuisiner en dessert.

La variété de prune utilisée pour le fameux pruneau d’Agen est la prune d’Ente.

 

Mélangez les variétés afin de stimuler la pollinisation et donc la fructification.

Si vous ne plantez qu’un seul prunier, choisissez une variété autofertile comme le Prunier d’Ente, le Mirabelle de Nancy ou le Quetsche d’Alsace.

Conseil malin à propos du prunier :

Un paillage au pied de l’arbre évite la pousse des mauvaises herbes, protège les racines du froid l’hiver et de l’évaporation de l’eau l’été.

Retrouvez aussi les maladies et insectes qui touchent le prunier :

  • La rouille : pustule orange brun sous les feuilles
  • Les pucerons : les feuilles s’enroulent et perdent leur couleur d’origine
  • La tavelure : tâches brune sur les fruits et sur les feuilles
  • La moniliose : les prunes pourrissent sur le prunier

Questions réponses
"Mousse blanche" sur mon prunier
Posté par Mahina" le 25/04/2016
prunes
Posté par quentine" le 08/08/2012
Arbres fruitiers (mirabelliers)
Posté par bouquet" le 25/05/2014
Poser une question en lien avec cet article
Commentaires

Écrire un commentaire sur cet article

Une question ? utilisez notre forum

  • J’ai planté un mirabellier il y a un an et demi en prenant soin de faire un grand trou que l’on a rempli de bon terreau car nous avons un sol sableux.depuis tout ce temps, l’arbre n’a pas évolué. Il ne poussé pas et ne crève pas.est-ce normal?

  • j’ai une prunier (6 ans)dans mon jardin ,elle fait beaucoup de fleures mais elle ne les tienne pas. A par amant elle n’est pas auto fertile.
    Comment peut on la rendre auto fertile .
    Merci

Afficher plus de commentaires

Besoin d'autres
informations ?

Recherchez d’autres articles sur Jardiner Malin


Ajouter un nouvel évènement :