Olivier : un air de provence au jardin

Olivier, qu'il soit en terre ou en pot, est certainement l'un des arbres qui connaît le plus de succès actuellement. Entretien, taille, maladie et arrosage
Olivier : un air de provence au jardin

L’olivier, qu’il soit en terre ou en pot, est certainement l’un des arbres qui connaît le plus de succès actuellement.

L’entretien, la taille ou encore l’arrosage de l’olivier conditionnent le bon développement de l’arbre.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Olea europea
Famille : Oléacées
Type : Arbre fruitier

Hauteur
: 3 à 4 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Bien drainé, calcaire et sec

Feuillage
: Persistant
Récolte : Septembre à décembre

Pour un olivier en pot : culture en pot de l’olivier



Bien planter un olivier :

Olivier en plein terre :

Choisissez un endroit bien ensoleillé et où l’eau ne risque pas de stagner.
Vous devez également l’abriter des vents dominants, surtout si vous n’êtes pas en région méditerranéenne.

En ce qui concerne le sol, il doit être très bien drainé.
N’hésitez pas à mélanger votre terre avec du sable et à mettre un lit de petits cailloux au fond du trou pour ne pas que l’eau stagne au niveau des racines.

Olivier sur terrasse et balcon : la culture en pot de l’olivier est tout à fait adaptée.

  • Choisissez un bac suffisamment grand pour que les racines puissent se développer avec aisance.
  • Installez-le à un endroit ensoleillé et plutôt abrité du vent.
  • Arrosez lorsque le sol est sec en surface, sans inonder les racines
  • Si la température descend durablement en dessous de -5°, rentrez-le dans un endroit frais et aéré ou offrez lui un voile d’hivernage

Taille et entretien d’un olivier :

Une taille annuelle de l’olivier est recommandée à la fin de l’hiver/début du printemps.

L’olivier préfère les tailles douces aux tailles sévères. Mais si vous devez réduire franchement la ramure, faites le à l’automne s’il ne gèle pas ou peu dans votre région et au printemps partout ailleurs.

D’autre part, ne taillez jamais votre olivier en hiver, pendant ou avant une période de gel, car cela pourrait condamner votre arbre.

  1. Supprimez les branches qui ont poussé au pied de l’arbre ou le long du tronc.
  2. Coupez les branches qui tombent vers le sol.
  3. Aérez le cœur de l’arbre en taillant les branches qui poussent vers l’intérieur et en conservant les branches maîtresses qui forment la charpente.
  4. Pour les plus grosses branches, prévoyez un mastic de cicatrisation afin d’éviter de laisser s’infiltrer les champignons.

Après la taille, si vous soupçonnez une moindre attaque de champignon sur les feuilles, brûlez les feuilles.

Obtenez un magnifique olivier et une récolte abondante en apportant à votre arbre un engrais olivier

A savoir sur l’olivier :

L’olivier enchante, rien qu’en prononçant son nom qui évoque la Provence et la méditerranée.

Cet arbre dont la durée de vie peut dépasser le millier d’années est caractéristique des régions méditerranéennes, mais on le trouve aujourd’hui également sur les côtes atlantiques au climat plus tempéré.

Certains arrivent à le cultiver dans le Nord, en pot, à condition d’avoir une situation bien abritée de l’humidité et bien ensoleillée.

Ses fruits, comestibles, sont les olives que l’on trouve la plupart du temps noires ou vertes. Plus l’olivier est cultivée dans des conditions proches de ses conditions naturelles et plus la récolte sera abondante.

Elles se dégustent nature même si elles doivent être préparées pour être bonnes et permettent aussi la production d’huile d’olive, reconnue pour ses bienfaits pour la santé !

Variétés d’olivier les plus utilisées par intérêt :

Parmi les variétés d’olivier résistants au froid, notons les plus courantes : aglandau, amellau, cipressino et l’olivère

Parmi les variétés d’olivier les plus productives pour l’huile d’olive, notons par ordre alphabétique : Aglandau (Verdale de Carpentras), amillau, araban, amygdalolia, cayet rouge, calletier, cayon (ou cayanne), cipressino, clombale, corniale, grossanne, lucques, manzanille, moufla, négrette, noirette, pardiguier, pointu de l’Ardèche, poumal rougette de l’Ardèche, reyne, tanche, verdale ou encore zinzala (cette liste n’est pas exhaustive)

Enfin, si vous ne souhaitez planter qu’un seul olivier, les variétés autofertiles les plus courantes sont : aglandau, amygdalolia, cipressino, cayanne, grossanne ou encore rougette de l’Ardèche

Pour la culture en pot vous pourrez choisir la variété amygdalolia, idéale pour son petit développement

Maladies et parasites fréquents chez l’olivier :

L’olivier est un arbre assez résistant aux maladies car elles lui sont rarement fatales. Mais certains parasites sont néanmoins fréquents et méritent d’être traités pour na pas affaiblir l’olivier.

Conseil malin à propos des oliviers :

En climat plus tempéré et en cas de fortes gelées, recouvrez votre olivier d’un voile d’hivernage afin de le protéger du froid !

A lire aussi :

Olivier
Posté par pascalou dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 13/04/2014
Problème avec mon olivier
Posté par vincede dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 13/04/2014
Les feuilles de mon olivier tombent
Posté par evasion dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 08/04/2014
Tailler mon olivier
Posté par littlelinko dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 01/04/2014
mouche de l'olivier
Posté par lucette dans le forum "Arbres, Arbustes et Rosiers" le 22/03/2014
Posez vous aussi votre
question sur notre forum
de jardinage
Découvrez les
commentaires sur cet
article
  1. notre olivier est près d’un mur, surement trop près car il grandit beaucoup. nous souhaitons le changer de place mais on s’interroge sur la meilleure période. merci pour vos conseils (Olivier, région Loire atlantique)

  2. après 1 olivier on en a maintenant plus de 10 le virus est pris
    et pourtant on est en Vendée et ils se plaisent beaucoup

Afficher plus de commentaires

Laisser une réponse

Besoin d'autres informations ?

Recherchez d'autres fiches sur Jardiner Malin