Connexion
Accueil / Le Jardinage / Arbres et arbustes / Fatsia japonica : l’aralia du Japon

Fatsia japonica : l’aralia du Japon

Fatsia japonica - Aralia du Japon
0

Facilement reconnaissable grâce à ses feuilles et son port, le Fatsia japonica est un arbuste qui égaiera aussi bien votre intérieur que votre jardin.

Fatsia japonica en résumé :

Nom latin : Fatsia japonica, Aralia japonica
Famille : Araliacées
Type : Arbuste

Hauteur : Jusqu’à 4 m
Exposition : Ombre, mi‑ombre, soleil
Sol : Tout type, tout pH, humide, bien drainé

Rusticité : Rustique jusqu’à -10 °C – Croissance : Lente

Feuillage : PersistantFloraison : Fin d’été – Fructification : Automne

Présentation de Fatsia japonica

L’aralia du Japon est un arbuste au port étalé et à feuilles persistantes. Ces dernières sont coriaces, vert luisant et fortement découpées. En extérieur, elles peuvent atteindre jusqu’à 45 cm de large.

À la fin de l’été, le Fatsia japonica se pare de nombreuses fleurs blanc crème en grappes, particulièrement appréciées des abeilles et autres insectes pollinisateurs.

Les fruits apparaissent en automne et ont le même aspect rond et noir que ceux du lierre, quoiqu’un peu plus gros. En hiver, ils sont particulièrement intéressants pour les oiseaux qui en raffolent.

Le saviez­‑vous ?

Le lierre et le Fatsia japonica font partie de la même famille botanique : les araliacées. Ceci explique la très grande ressemblance entre leurs fleurs et leurs fruits.

Plantation de l’aralia du Japon

Les conditions de croissance du Fatsia japonica sont assez simples à remplir :

  • un sol fertile, humide et bien drainé ;
  • une exposition ensoleillée à mi‑ombragée, même si l’ombre est tolérée ;
  • un pH neutre voire légèrement acide ou alcalin ;
  • une zone protégée des vents violents et des courants d’air.

Quand planter un Fatsia japonica ?

En extérieur, préférez une plantation au printemps, voire en début d’automne pour les régions aux hivers cléments.

Pour une culture en intérieur, vous pouvez planter votre aralia du Japon à n’importe quel moment.

Fatsia japonica en pleine terre :

  • Réalisez une fosse de plantation assez large et profonde.
  • Amendez la terre en rajoutant du sable et du terreau (ou du compost).
  • Travaillez l’ensemble pour le mélanger à la terre.
  • Dépotez votre Fatsia japonica et libérez quelques racines pour faciliter leur développement.
  • Installez le pied dans le trou, et rebouchez ce dernier en tassant bien la terre.
  • Arrosez généreusement.

Conseil malin : Appliquer une épaisse couche de paillis après la plantation permet de maintenir une certaine humidité dans le sol et de limiter les arrosages.

Aralia du Japon en pot :

  • Fatsia japonica en pot - Aralia du JaponChoisissez un pot d’un beau volume, avec des trous de drainage et une réserve d’eau.
  • Mélangez 1/3 de terreau, 2/3 sable et incorporez de la vermiculite (perlite).
  • Déposez une couche de drainage au fond du pot, sans obstruer les trous d’évacuation.
  • Remplissez le pot avec le substrat et installez l’arbuste.
  • Complétez avec le mélange terreau/sable/vermiculite en tassant correctement.
  • Faites un premier apport en eau.

Entretien du Fatsia japonica 

L’entretien de l’arbuste est simple et se limite surtout à surveiller l’arrosage lors de périodes sèches. En hiver, si les températures descendent trop, protégez votre Fatsia japonica à l’aide d’un voile d’hivernage (ou rentrez‑le s’il est en pot).

Pour une culture en bac, une fertilisation régulière sera nécessaire :

  • Au printemps, apportez de l’engrais ayant une plus forte teneur en azote.
  • En automne, privilégiez les engrais potassés.

Taille :

La taille du Fatsia japonica n’est pas obligatoire. Elle peut néanmoins intervenir dans certains cas :

  • L’élimination de bois mort ou de feuilles sèches.
  • Le contrôle de la croissance, pour maintenir un port compact.

Dans ce cas, vous devrez intervenir en fin d’hiver, lorsque les grosses gelées ne sont plus à craindre.

Multiplication :

Le Fatsia japonica peut être multiplié de plusieurs façons :

Fatsia japonica : maladies et ravageurs

L’aralia du Japon résiste bien aux maladies. Toutefois, l’arbuste peut subir l’attaque des cochenilles, des thrips, des aleurodes et des araignées rouges.

Fatsia japonica - Entretien - Aralia du Japon

Emplois et associations

Vous pouvez planter l’aralia du Japon aussi bien en situation isolée, que dans un massif arbustif.

Un des avantages de l’arbuste est de pouvoir éclaircir son pied, afin d’y installer des petites vivaces couvre‑sol comme la pervenche, la renouée ou encore le lamier à feuilles panachées.


©Arpon, ©Sarah Hunt, ©Cenchild, ©Aline Dassel


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *