navet

Originaire d’Europe de l’Est et du Nord, le navet ou brassica napus est un légume racine apprécié depuis longtemps, tant pour ses qualités gustatives que pour ses bienfaits.

Ses feuilles, comestibles, s’érigent en inflorescence et peuvent atteindre 60 cm de haut.

Le navet : pour la petite histoire

Considéré comme légume basique avec la carotte et le poireaule navet appartient à la même famille que le chou.

Originaire d’Europe de l’est, les premières traces de navet remontent à l’époque néolithique. C’est avec le panais l’une des racines alimentaires les plus anciennes.

La racine du navet est très charnue alors qu’il prend différents formes pouvant être rond, allongé ou encore plat.

Aujourd’hui, sa production se situe principalement dans l’ouest de la France.

Le navet et ses bienfaits sur la santé

  • Le navet est populairement connu pour ses vertus émollientes et adoucissantes. On l’utilise aussi parfois contre les maladies de poitrine (écoulement chronique, asthme, coqueluche).
  • Connaissez-vous l’expression « avoir du sang de navet » ? Méprise… Les feuilles de navet, très riches en vitamines C, constituent un excellent antiscorbutique (le scorbut est une maladie due au manque de vitamine C)et le navet est l’un des légumes les plus recommandés contre l’anémie. Riche en vitamines et oligoéléments, le navet doit entrer dans l’alimentation des convalescents, des personnes affaiblies ou des sportifs.
  • La pulpe cuite, en usage externe, est excellente contre les engelures, les douleurs de la goutte, les névralgies dentaires et les engorgements laiteux des seins.

________________________________________
Le saviez-vous ?

  • Utilisation interne :

Tisane : obtenue soit par décoction de racine, soit par infusion de feuilles, toutes deux préparées avec 100 grammes de légumes par litre d’eau.

Jus : extrait du mixage de la plante entière, 100 grammes par jour contre l’anémie.

Sirop : faites bouillir une livre de navets dans deux litres d’eau. Passez, ajoutez 1 kg de sucre et faites cuire en sirop. Contre les toux douloureuses.

  • Utilisation externe :

Cataplasme chaud : utilisez la pulpe du navet.
________________________________________

Cultiver le navet

C’est exposés mi-ombre que vos navets seront les plus réussis, les grosses chaleurs les rendent fibreux et creux. Bouh… Quant au sol, il doit être limoneux, plutôt argileux et frais (mais pas de terre détrempée !).

Attention au calcaire, en trop grande quantité, il diminue rendement et qualité.

  1. A lire : culture du navet, du semis à la récolte

________________________________________
Astuce

Les estomacs fragiles préfèreront les navets nouveaux, moins riches en soufre, ils se digèrent mieux.
________________________________________

Le navet en pot ? Si vous optez pour des variétés plates, c’est possible, dans des pots de 30 cm de profondeur.

________________________________________
Gare aux petites bêtes !

Mouche du chou, mouche du navet, altise, piéride, tenthrède et limace… Aïe, aïe, aïe… Elles font mal !
________________________________________ 

Espèces et variétés de navet

Les variétés dites « de saison » :

  • Navets de printemps et d’été, à semer de mars à juin :

« de Norfolk » (tout blanc) , « Tokyo F1 » (tout blanc), « Milan rouge », « de Nancy » (collet violet), « des Vertus Marteau », « Jaune boule d’or » (chaire légèrement sucrée), « Blanc des halles ». 

Les variétés tardives :

  • Navet d’automne et d’hiver, à semer de juin à août :

« Blanc globe à collet violet », « Blanc dur d’hiver ». 

Les variétés à forcer :

  • Navets à forcer, à semer en février-mars :

« Navet de Milan » (collet rose vif), « Navet Nantais » (cylindrique et blanc), « Navet de Croissy » (cylindrique et blanc)

Le navet en cuisine

navetLe navet se consomme cuit, en accompagnement de viandes (gibiers, canard) mais aussi en purée, soupe de fanes de radis et navet, pot-au-feu, jardinière de légumes. Vous pouvez aussi le déguster cru, râpé (navet nouveau).

Bon à savoir : on cuisine les jeunes feuilles comme les épinards ou on les ajoute à la soupe !

Apports nutritionnels :

21 kcal / 100 g. Le navet est riche en vitamines C, B3 et B6, en fibres et en oligoéléments (fer, potassium et calcium). Il est calmant et diurétique.

________________________________________
Idée gourmande :

C’est injuste et pourtant le navet est souvent mal aimé. Jeune et tendre avec ses pommettes roses, il s’avère un excellent légume nouveau. Dans un navarin printanier, autour d’un poulet rôti aux carottes et navets ou caramélisé avec des oignons blancs… Et même à la vapeur avec un peu de beurre. Il fera le bonheur de vos papilles !

Blandine Merlin

  • grace a écrit le 12 septembre 2016 à 13 h 00 min

    je voudrais en savoir plus pour ma santé grace

  • EVODIE V.V. a écrit le 5 juillet 2016 à 23 h 52 min

    BONJOUR JE VOUS REMERCIE D’ABORD.
    ON DIT QUE LE NAVET EST BON POUR BCP DE MALADIE COMME EVOQUé MAIS IL A DES CONSEQUENCES NEFASTES SUR LES ORGANES DU CORPS DONC ON DOIT CONTROLER SON UTILISATION QUE POUVEZ VOUS NOUS DIRE

  • bailly a écrit le 6 juin 2016 à 11 h 53 min

    comme il est conseillé ci-dessus , le navet râpé est délicieux
    c’est l’assaisonnement qui fera la différence et le fera aimer aux réfractaires
    je conseille une huile de colza ( de bonne qualité)
    du citron pressé, un soupçon de cumin, et un peu de nigelle, sel
    à découvrir

  • sonia a écrit le 27 mai 2016 à 9 h 49 min

    il n’y a pas que le navet violet il existe aussi le navet jaune que je trouve plus doux que le navet violet, de plus, les vers se mettent moins dedans, peut être qu’ils l’aiment moins que le violet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Altise et navet quelle solution ?
Posté par metalban le 02 juillet 2014

Navrant Navet !!
Posté par Kaminy22 le 26 août 2012