Connexion
Accueil / Jardinage / Fruitiers / Poirier commun : plantation et entretien

Poirier commun : plantation et entretien

Poirier commun
0

Une belle floraison, des fruits juteux, un bon équilibre nutritionnel… Décidément la poire à tout bon ! Le poirier commun demande quelques soins, mais il nous le rend bien.

Découvrez comment le cultiver au jardin.

Au verger :

Plantation du poirier commun

Où planter un poirier ?

Le poirier apprécie un substrat riche, profond et meuble. Les sols gorgés d’eau ou très secs ne sont pas pour lui. On le place au soleil dans un endroit abrité du vent. Vous pouvez le cultiver en pot ou en pleine terre, palissé ou en forme libre.

Comment planter ?

  1. Creusez un trou légèrement plus gros que la taille de la motte.
  2. Travaillez la terre en lui ajoutant 10 pelletées de compost. Si elle est lourde, coupez-la avec du sable.
  3. Poirier commun plantationPour les sujets en racines nues, recoupez l’extrémité de ces dernières.
  4. Placez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol.
  5. Rebouchez, tassez et arrosez abondamment.
  6. Plantez ensuite trois piquets à équidistance du tronc, sans toucher le trou de plantation. Reliez-les avec des planches et reliez l’arbre aux piquets. Ce tuteur l’accompagnera durant ses premières années.

 

Pyrus communis, une magnifique floraison

Comme beaucoup de fruitiers, le poirier offre son lot de fleurs printanières. Entre mars et juin selon les variétés, il se pare d’une multitude de fleurs simples. Blanches à rosées, elles ont cinq petits pétales ronds, un cœur jaune et des étamines plus foncés. Très florifère, l’arbre est entièrement recouvert de ces jolies fleurs. La plupart des variétés de poirier ne sont pas autofertiles. C’est-à-dire qu’il leur faut un autre sujet à proximité pour produire des fruits. Vous profiterez donc d’une double floraison !Poirier commun entretien

 

Entretien et soins

Le poirier étant sensible aux maladies, il est conseillé de lui pulvériser du purin d’ortie et de la bouillie bordelaise en prévention. Pendant ses premières années, arrosez régulièrement le poirier qui a besoin d’un sol frais.

Si ses feuilles jaunissent et tombent, c’est qu’il manque d’eau ! Ensuite, faites des apports d’eau en cas de sécheresses.

À chaque printemps, griffez le pied du poirier et garnissez-le d’une couche de compost.

A lire aussi :

Taille du poirier commun

Mais pour stimuler l’apparition de belles et nombreuses poires, il faut opérer une taille de fructification en fin d’hiver.

  1. Commencez par supprimer le bois mort, les branches qui s’entrecroisent et les bois abîmés.
  2. Supprimez tous les rameaux se dirigeant vers l’intérieur de l’arbre.
  3. Faites enfin une taille des branches principales en faisant le tour de l’arbre.
    Vous couperez les branches de l’année précédente au-dessus du 2ème ou 3ème bourgeon.
  4. Taillez toujours au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur pour ne pas privilégier la pousse vers l’intérieur.
  5. Découvrir comment tailler un poirier ou un pommier en vidéo

taille poirier commun

Crédits :redstallion

Récolte : quand un poirier donne ses fruits ?

poirier commun recolte poireUn poirier commun fructifie au bout de 5 à 10 années. Il faut s’armer de patience ou acheter un sujet déjà développé.

En fonction de la variété cultivée, la période e récolte s’étend entre juin et octobre. Prenez garde à récolter vos fruits avant les premières gelées. Une poire mûre à point doit se détacher facilement du pédoncule. Pour cela, faites ¼ de tour, si le fruit ne vient pas c’est qu’il n’est pas prêt à être cueilli.

Bienfaits de la poire

  • Peu calorique et riche en fibres, la poire est une excellente ressource nutritionnelle de fibres alimentaires
  • Ce fruit permet un bon transit intestinal régulier
  • La poire contient plusieurs composés phénoliques reconnus pour leur pouvoir antioxydant
  • Riche en vitamine C, la poire renforce le système immunitaire et contribue à la vigueur des os
  • Les décoctions de feuilles de poirier ont des vertus diurétiques et des propriétés anti-inflammatoires. Elles apaisent les douleurs urinaires et sont utilisées pour lutter contre les cystites, les maladies de la vessie et les affections de la prostate.
  • Retrouvez tous les bienfaits et vertus de la poire

 

 


Écrit par Audrey Chéritel
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *