Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fruitiers / Fraise des bois : plantation et culture d’un fraisier très spécial

Fraise des bois : plantation et culture d’un fraisier très spécial

0

Mère de toutes les variétés de fraises que nous connaissons, la fraise des bois compense sa petite taille par son goût unique et savoureux.

En résumé :

Nom latin : Fragaria vesca
Noms communs : Fraise des bois, Fraise sauvage, Ti fraisier (Réunion)
Famille : Rosacées
Type : Légume fruit

Hauteur : 10 à 50 cm
Exposition : Mi-ombre
Sol : Léger, riche en humus, bien drainé

Plantation : Fin d’été, milieu d’automne – Récolte : Été

Plantation du fraisier des bois

Fraise des boisLa qualité du sol est très importante dans la culture de la fraise sauvage. Celui-ci doit être fertile, léger et surtout bien drainé. Si la fraise des bois tolère à peu près tous les types de terre, elle s’épanouit mieux dans les sols légèrement acides.

En ce qui concerne l’exposition, la fraise sauvage étant une habituée des sous-bois, elle apprécie l’ombre partielle.

Dernier point important, dans le cadre d’une bonne rotation des cultures, la zone de plantation choisie ne devra pas avoir été utilisée pour la culture des fraises depuis au moins 5 ans.

Préparation du sol

Quelques semaines avant la plantation,

  • Amendez la terre de votre potager en y apportant soit du fumier ou du compost bien décomposé, soit du terreau.
  • Vous pouvez compléter en ajoutant du sable ou des cendres de bois pour améliorer le drainage et la texture du sol.
  • Travaillez ensuite ce dernier en profondeur à l’aide d’une fourche-bêche ou d’une grelinette.

Comment planter la fraise des bois ?

Intervenez vers la fin du mois d’août, jusque mi-octobre. Les plants de fraises des bois ont alors le temps de s’installer avant l’hiver et produisent dès l’été suivant. Il est possible d’opérer en mars-avril, mais la production sera alors moins abondante.

Fraise des bois plantationPour planter, commencez par créer une butte de 20 cm de hauteur, afin de limiter les pourritures liées au contact avec un sol trop humide (surtout lorsqu’il est lourd).

Ensuite, installez le pied en terre. Attention cependant, car le collet (la zone intermédiaire entre la tige et les racines) doit être suffisamment enterré sans pour autant être enfoui. De plus, évitez de casser la motte en la dépotant.

Chaque plant doit être distant d’au moins 40 cm pour laisser l’air circuler et limiter les risques de maladies.

Enfin, terminez la plantation par l’application d’un paillis naturel comme de la paille propre par exemple. Le paillage limite en effet l’apparition des mauvaises herbes, maintient la fraîcheur du sol et isole les fruits de la terre.

Répétez l’opération autant de fois que nécessaire, en prenant soin d’espacer chaque ligne par une allée d’au moins 60 cm de largeur.

Pour aller plus loin :

Culture et entretien de la fraise sauvage

Une fois implantée, la fraise des bois demande peu d’entretien. Celui-ci consiste essentiellement à nettoyer les rangs en automne afin de supprimer les feuilles sèches et retirer les stolons trop nombreux.

Lors de grosses chaleurs, l’arrosage pourra être nécessaire. Dans ce cas, évitez de mouiller le feuillage en prévention des maladies. Arroser à l’aide d’un système de goutte-à-goutte est souvent une bonne solution.

Tous les 4 ou 5 ans, il est également nécessaire de renouveler les pieds et, surtout, de changer la zone de culture afin d’empêcher la prolifération de nuisibles et le développement de maladies. Lors de ce renouvellement, procurez-vous si possible des plants certifiés sains et évitez de réutiliser les stolons de vos anciens pieds, qui pourraient être vecteurs de maladies.

Maladies et ravageurs de la fraise des bois

Nombreux sont les insectes à vouloir profiter de vos efforts. Les principaux sont sans surprise les escargots et les limaces. Il peut néanmoins arriver que vos fraisiers soient attaqués par les acariens (araignées rouges et tarsonèmes) et les pucerons pour les parties aériennes.

Dans le sous-sol, les larves de taupins, hannetons, courtilières ou encore otiorhynques peuvent parfois s’en prendre aux racines et au collet des plants.

En ce qui concerne les maladies, la fraise des bois est résistante. Elle peut néanmoins être touchée par certaines infections :

Prenez soin de vos fraises des bois

Quelques gestes simples permettent de conserver la fraise des bois en bonne santé :

  • Afin de lutter contre les champignons, pulvérisez un mélange de 10 g de bicarbonate à 40 ml de savon noir dilué dans 4 litres d’eau. Répétez l’opération toutes les semaines de mai à septembre.
  • Aidez-vous d’alliés naturels comme le poireau et l’ail qui tiennent les insectes à distance, notamment le tarsonème.
  • Dopez vos plants en les arrosant avec une décoction de prêle ou de tanaisie, à raison d’un volume de préparation pour 5 volumes d’eau.

Récolte et conservation

Fraise des bois récolteLa fraise des bois peut se récolter dès la fin du printemps jusqu’à l’été. Sélectionnez les fruits les plus rouges, sans forcément attendre qu’ils grossissent, car la fraise sauvage est petite par nature.

Privilégiez les récoltes tôt le matin ou dans la soirée : elles se tiendront mieux. Toujours pour la conservation, veillez également à prélever le calice et une partie du pédoncule de la fraise des bois.

Enfin, d’une manière générale, consommer votre récolte rapidement, car la fraise se conserve mal et ne supporte pas la congélation.

La fraise des bois en cuisine

Comme toutes les fraises, la fraise des bois est parfaite dans la réalisation de desserts gourmands (tartes, charlottes, sorbets, etc.) ou encore la préparation de confitures.


©Avalon_Studio, ©Henrikas Mackevicius, ©kornyeyeva, ©Nataliia_Melnychuk


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *