Fruité, fleuri ou vanillé, suave et envoûtant, le parfum de certaines fleurs d’hiver ne fait pas dans la discrétion.

Un avant-goût de printemps dont il fait bon profiter pendant la saison froide.

Floraison d’hiver, une affaire de séduction

Pour attirer les rares insectes encore en activité en hiver, elles redoublent de séduction… odorante. Les fleurs des arbustes à floraison hivernale savent se faire remarquer, libérant des parfums fruités, miellés, vanillés ou fleuris, dont il serait dommage de se priver.

Faites votre choix parmi les différentes variétés et plantez un de ces arbustes près de votre porte d’entrée ou sur un lieu de passage, à l’abri des courants d’air, pour en profiter au mieux pendant toute la floraison. Veillez aussi à ne pas les exposer à l’est : le soleil matinal pourrait endommager leurs fleurs en cas de gel.

Fleurs parfumées en hiver en terre ordinaire

Parmi les arbustes rustiques qui ne font pas les difficiles, on trouve le chimonanthe, dont les petites clochettes jaunes exhalent en février un parfum d’épices et de fruits exotiques. Installez-le au soleil.

Même chose pour le chèvrefeuille d’hiver – lonicera fragrantissima – une valeur sûre côté parfum et une plante facile à réussir.

Fleurs parfumées en hiver en terre riche

Dans les sols frais, riches et bien drainés, s’épanouissent les viornes hivernales, aux effluves de jasmin et de vanille (essayez la rustique viburnum x bodnantense). Planté à la mi-ombre le daphné « bois joli » vous comblera de son parfum suave qui rappelle le jasmin.

L’hamamélis mollis, aux fleurs jaunes ou orange, est une autre option, tout comme le mahonia, qui sent le muguet. Tous deux apprécieront une installation à la mi-ombre.

Peu connu, le sarcococca humilis peut-être planté en pot. Une manière pour ceux qui n’ont pas une terre riche en humus au jardin de profiter de son agréable odeur de vanille.

Fleurs parfumées en hiver en terre acide

Si votre sol est riche et acide, vous pouvez planter à la mi-ombre un corylopsis pauciflora dont la floraison jaune pâle de début de printemps rappelle le parfum de l’orange.

Le camellia sasanqua est une autre possibilité, à installer au soleil. Dans les régions aux hivers doux, le mimosa offre ses délicats pompons à l’odeur de poudre de riz. Ailleurs, le skimmia japonica apprécie les sols frais : les plants mâles « Rubella » ne présentent pas de fruits mais des fleurs au parfum de muguet.

L. H.

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Camélia Sasanqua perd ses feuilles
Posté par Floris le 19 juillet 2017

Camelia sasanqua après floraison
Posté par Floris le 07 mai 2015

Skimmia : le mien est "tout pâlot"
Posté par Floris le 13 juin 2016

Sexe de skimmia
Posté par pascalou le 14 mars 2016