plum-tree

Durant l’été, ne négligez pas les soins à donner au verger et au potager avant ou après la récolte des fruits. 

Pour certains, il faut déjà envisager la saison prochaine…

A lire aussi :

Les fruitiers à noyaux en été

Aérez les fruitiers à noyaux si ce n’est pas fait, en supprimant les fruits en surnombre, surtout si l’été est très sec. Sur les pêchers, laissez un fruit tous les dix centimètres et enlevez les feuilles qui masquent les pêches pour assurer un meilleur mûrissement. Taillez les rameaux herbacés à cinq feuilles pour refouler la sève vers le reste de l’arbre. Arrosez-les si le temps est trop sec.

Supprimez les rejets de vos jeunes pruniers qui fatiguent les jeunes sujets. Etayez-les si leurs branches ploient sous le poids des fruits.

L’été est la période la plus favorable pour tailler ou élaguer les cerisiers. Une opération qui doit être effectuée seulement si votre arbre en a besoin, pour dégager les branches gênantes ou improductives et favoriser les jeunes pousses. N’oubliez pas de mastiquer les plaies pour éviter le chancre bactérie.

Enfin, pensez à installer la capucine au pied de vos jeunes arbres. À l’entrée de l’hiver, elle disparaît en laissant une résille qui protège le sol.

Les petits fruitiers en été

Paillez les petits fruitiers (framboisiers, cassissiers, groseilliers…) et arrosez-les après les fortes chaleurs : leur enracinement superficiel les fragilise en cas de sécheresse. Après la récolte des dernières framboises de l’été, coupez les cannes qui ont donné leurs fruits car elles ne donneront plus. Mieux vaut donc favoriser la repousse des cannes suivantes.

Dès la fin du mois de juillet, récupérez les stolons de fraisiers et plantez-les dans des godets remplis de compost et de sable pour remplacer les plants qui ne donnent plus.

Si vous êtes adeptes des kiwis au jardin, pensez à palisser l’actinidia de Chine et éclaircissez les branches les plus faibles si elles sont trop enchevêtrées. Il est temps de commencer les boutures de ces lianes. Vous avez jusqu’à septembre pour le faire.

M.-C. H.

Crédits visuels : Aprifel