oiseau jardin

Pinson des arbres, mésange charbonnière, mésange bleue, rouge gorge familier, verdier d’Europe, chardonneret élégant, troglodyte mignon, pic épeiche, geai des chênes, sittelle torchepot, tarin des aulnes, fauvettes à tête noire, hirondelles et bien d’autres oiseaux du ciel nous rendent d’inestimables services dans nos jardins.

Véritable baromètre de la pollution, ils participent à l’équilibre de l’écosystème en régulant le nombre d’insectes et en disséminant graines et baies. Sédentaires, hivernales ou estivales, ces petites mains égaient nos parcelles de leurs couleurs, de leurs chants et de leurs vols incessants.

Voici comment les attirer et en prendre le plus grand soin pour qu’ils continuent à régénérer la nature.

À lire aussi :

Le jardin qui attire les oiseaux

Certains oiseaux se nourrissent et nichent en hauteur alors que d’autres se nourrissent sur le sol et nichent dans les arbustes. Pour répondre aux besoins de chacun, il faut penser diversité.

  • Votre jardin doit être composé de différents étages de végétation qui offriront abri, lieu de nidification et nourriture aux oiseaux. Arbres de différentes tailles, haies, arbustes à baie, fruitiers et fleurs colorées représentent le panel idéal.
  • Ne pas utiliser de pesticides, car les nuisibles attirent les prédateurs. C’est ainsi que la mésange mangera chenille et puceron et l’hirondelle les moustiques, etc.
  • Laisser des tas de feuilles, quelques endroits en friche et des branches mortes où pulluleront les insectes.
  • Planter du gazon fleuri. Il attire les insectes dont se nourrissent les oiseaux insectivores. Les graines régaleront les oiseaux granivores.

Plantes intéressante pour attirer les oiseaux

  • Le thym (attire les abeilles et les coléoptères).
  • La lavande (attire les abeilles et les papillons).
  • Le chèvrefeuille (pour ses baies et les insectes).
  • Le sorbier des oiseleurs (apprécié des grives et des merles).
  • Le pyracantha (baies rouges pour les oiseaux, nectar pour les insectes).
  • Vinette (abri pour les chenilles, attire les papillons).
  • Le sureau noir (pour ses baies).
  • Le noisetier (riche en insectes).
  • Framboisier (nourriture)
  • Bouleau (très apprécié des oiseaux pour ses graines et les insectes qu’il attire).
  • Le chêne (offre des lieux de nidification).
  • Conifère (abri l’hiver, nourriture)
  • Œillet (pour les graines).
  • Pourpier (pour les graines).

Le chant des oiseaux

Les oiseaux chantent toute la journée, mais c’est au lever du jour qu’ils mettent le plus de cœur à l’ouvrage, profitant du silence qui porte les sons bien et loin.

  • Seul le mâle chante (sauf cas exceptionnel). Il montre qu’il est vigoureux et capable de défendre son territoire.
  • À la saison des amours, de fin février à fin avril, le mâle chante pour attirer une femelle. Ses glandes sexuelles prennent du volume, les hormones sécrétées dans son cerveau influencent son chant.
  • Les femelles sont sensibles à ce chant. Sur certaines espèces, une stimulation hormonale a été observée.
  • Une fois en couple, Monsieur est moins bavard.

Nourrir et offrir un abri aux oiseaux

Pour compléter l’alimentation des oiseaux plus difficile à trouver en hiver ou dans certaines zones urbaines, vous pouvez nourrir facilement les oiseaux. Si vous commencez le nourrissage, vous devrez le faire toute l’année pour ne pas perturber les habitudes des oiseaux.

  • Placer des distributeurs de graines dans lesquels vous pourrez mettre :
  • Un mélange pour oiseaux du ciel.
  • Des cacahuètes décortiquées non salées.
  • Graines de tournesol noir.
  • Des graines de Niger.
  • Vers de farine.
  • Proposer des boules de graisse uniquement en hiver (recette proposée en fin d’article)
  • Ne pas oublier de disposer des gamelles d’eau pour l’hydratation et la baignade. Il faut les nettoyer régulièrement pour éviter les bactéries.
  • Offrez-leur des cabanes pour nicher.
  • Penser à prévoir des entrées de diamètre différent pour accueillir des espèces variées.
  • Tailler les haies en dehors des périodes de nidification.

Tous ces éléments doivent être placés en hauteur pour protéger les oiseaux des prédateurs (chats, chiens…) Avant de les voir investir les lieux, il faut être patient, car l’oiseau se méfie, observe et doit s’habituer aux changements de son environnement. Si vous prenez le temps de les observer, vous les reconnaîtrez facilement. Animaux grégaires, leur cohabitation se bien dans l’ensemble.

Conseils malins

Confectionner un pain de graisse pour les oiseaux :

  • Faire fondre doucement au bain-marie un pain de Végétaline.
  • Incorporer des graines et des cacahuètes non salées dans la Végétaline.
  • Laisser se figer la préparation.
  • Disposer les pains de graisse à des endroits stratégiques pour nourrir les oiseaux.

Succès assuré !

Àméditer : « Un seul oiseau en cage la liberté en deuil. »

Jacques Prévert

L.D.


© Vera Kuttelvaserova