Connexion
Accueil / Le Jardinage / Potager et légumes / Comment cultiver un potager en sol calcaire ?

Comment cultiver un potager en sol calcaire ?

legume Potager sol calcaire
0

Les sols calcaires ne sont pas les plus affectionnés par les jardiniers. Caillouteux, secs et pauvres, leurs conditions de culture sont, en effet, loin d’être évidentes au premier abord. Toutefois, grâce à quelques interventions d’ajustement, vous serez en mesure de profiter d’un potager productif, même en terre alcaline.

Voici donc comment cultiver un potager en sol calcaire.

Le sol de mon potager est-il calcaire ?

On mesure l’alcalinité d’un sol en fonction de son pH. En effet, lorsque ce dernier est compris entre 7,5 et 8,7, vous êtes en présence d’une terre alcaline (calcaire). Si ce taux dépasse 8,7, le sol est alors très calcaire. Une terre calcaire contient beaucoup de carbonate de calcium. Elle se compose de 10 à 30 % de carbonate de chaux, lui-même associé à de l’argile. De fait, plus la concentration de calcaire y est élevée, plus la terre est basique.

comment connaitre terre calcaireIl est relativement facile de reconnaître un sol calcaire, notamment en raison des nombreux cailloux blanchâtres qu’il contient (souvent présentes en surface). De plus, le calcaire donne une couleur claire à la terre, et cette dernière présente une texture légère, avec un aspect crayeux. En été, le sol se dessèche vite, voire se craquelle. Vous pouvez également reconnaître un sol calcaire aux plantes calcicoles qui y poussent naturellement, comme les coquelicots, les trèfles, les sureaux,  les chicorées sauvages, la moutarde des champs, etc.

Sachez toutefois que seul un kit d’analyse vous permettra de définir précisément le pH de votre sol.

Quels légumes planter dans un sol calcaire ?

Certaines variétés de légumes s’adaptent plus facilement à un sol calcaire que d’autres. Pour certains, ce milieu leur est même favorable. C’est notamment le cas du chou, qui y est beaucoup moins sensible à la hernie du chou qu’en sol acide.

Quels sont les risques pour mon potager en présence d’un sol calcaire ?

Les sols calcaires ne retiennent pas l’eau et deviennent donc rapidement secs en été. Ils sont également jonchés de pierres qui peuvent mettre à mal le développement des racines de vos plantations. Aussi, la présence excessive de calcaire empêche les plantes potagères d’atteindre et d’absorber les minéraux (fer, manganèse, magnésium) indispensables à leur croissance. Elles sont alors carencées.

En revanche, la porosité du sol calcaire offre un milieu bien drainant, qui permet d’évacuer facilement l’excès d’eau. La terre alcaline évite donc le développement des maladies et champignons liés à l’humidité.

Comment corriger le sol calcaire de mon potager ?

Il est possible d’augmenter la fertilité d’un sol calcaire afin d’y cultiver plus facilement son potager.

  1. Enrichissez régulièrement le sol avec un apport de compost bien mûr. Le compost apportera à vos plantes potagères les nutriments dont manque la terre alcaline.
  2. Retirez le plus possible de cailloux dans le trou de plantation, et travaillez le sol en profondeur. 
  3. Paillez la surface du potager en le renouvelant régulièrement pour que la terre ne soit jamais à nu. De cette façon, vous maintiendrez plus facilement l’humidité dans le sol.
  4. Semer des engrais verts durant la période d’inactivité au jardin. Trèfles, vesces et lupins sont ici à privilégier en raison de leur capacité à fixer l’azote et à le restituer dans la terre.

Pour aller plus loin :


©josiedeo, ©Jing, ©Congerdesign


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Vigier a écrit le 23 février 2022 à 12 h 55 min

    Merci pour toutes ces informations, très claires. Naviguer d’un lien à l’autre est un plaisir car cela donne des réponses à des questions que l’on ne se serait pas posées.
    Beaucoup de pub, et de chausse-trappes, mais l’utilisateur d’nternet a maintenant l’habitude !!
    Vraiment merci et maintenant, il n’y a plus qu’à s’y mettre petit à petit…