jardinage lune

La lune influence les marées, le jardin… Apprenez  à connaître ses pouvoirs et équipez-vous d’un calendrier lunaire  : il vous aidera à la réussite de votre jardin !

Les jardiniers avertis ont observé que les végétaux s’épanouissent en fonction des cycles de la lune mais aussi de leur correspondance avec les jours appropriés. « Les plantes, dans leur croissance et leur comportement, évoluent sous l’influence de la lune, et pour peu qu’elles soient comestibles, cela nous touche de près. Pour respecter leur épanouissement, de la pousse à la consommation, un protocole doit être suivi », écrit Brigitte-Bulard Cordeau dans son livre Le petit livre de la lune. Voici quelques pistes…

Lune croissante, décroissante

lune jardinLune croissante (en forme de C à l’envers) : entre la nouvelle et la pleine lune, c’est le moment idéal pour préserver la santé des plantes en leur évitant des maladies, des attaques d’insectes, de champignons ou en leur apportant les soins nécessaires.   

Lune décroissante (en forme de C) : le goût des fruits et légumes est d’autant plus appréciable lorsque la cueillette a lieu en lune décroissante. C’est à ce moment-là qu’ils sont gorgés d’éléments nutritifs. Et la pleine lune offre ensuite un vrai cocktail de vitamines.

Lune montante, descendante

Quelle est la différence entre la lune montante et la lune descendante au jardin.


Lune descendante
 : lorsque la lune descend vers la Terre, la sève s’écoule jusqu’aux racines. Pour les jardiniers, c’est le moment d’exécuter des travaux en profondeur. On choisit non seulement la période de lune descendante mais aussi les jours-racines, qui correspondent aux signes de terre : Taureau, Vierge, Capricorne.   

Lune montante : quand elle s’écarte de la terre, la lune est ascendante. Une fois semées, les graines sont soumises à la lune ascendante qui les fait pousser plus vite en les tirant vers le haut. Car lorsque la lune monte, la sève monte avec elle.  Semer en lune croissante est donc idéale : les plantes sont résistantes et pourront rester insensibles à l’attaque des pucerons, doryphores et autres limaces. En revanche, c’est la lune infernale en lune décroissante.

Bon à savoir à propos de la lune…

Il faut également :   

calendrier lunaire jardin– éviter de jardiner aux heures des nœuds-lunaires   

– planter les carottes, navets, oignons et pommes de terre lors des « jours-racine » (signes de terre)   

– mettre en terre les fenouils, poireaux, persilbasilic, plantes vivaces et arbustes à feuillage en « jours-feuilles » (signes d’eau)   

– planter les artichauts, choux fleurs, brocolis et plantes à fleurs tels que lilas, magnolia, tulipes, roses en « jours-fleurs » (signes d’air)   

– planter les concombres, aubergines, melons, pastèques, tomates, poivrons et arbres fruitiers en « jours-fruits » (signes de feu).

  • À lire : Le petit livre de la lune, de Brigitte-Bulard Cordeau (éditions Chêne).

Claire Lelong-Lehoang


Crédits des visuels :    Lune et jardin : ©Vovan – stock.adobe.com    Cueillette tomates ©Laurent Hamels Fotolia    Plantation : ©DLeonis Fotolia